Les projets soutenus par les Amis de la Haute-Égypte

 

 

 

Notre soutien financier à l'AHEED

 

Le soutien financier que, par l'intermédiaire de notre Association, les donateurs français apportent à l'AHEED est significatif : en 2016, les versements de notre Association à l'AHEED se sont montés à 100 000 euros. 

 

Les dons de notre association représentent environ 12 % du financement international de l'AHEED provenant d'organisations internationales en et hors d'Egypte : France, Suisse, Allemagne, Autriche, Espagne, Pays-Bas, Italie, Royaume Uni, USA et Canada.

 

 

A quoi sert un don ?

 

Un don sert à répondre à un projet. Depuis sa création, notre Association a déjà soutenu de nombreux projets financés grâce aux subventions de donateurs (fondations familiales, fondations d'entreprises, particuliers, …) et la souscription de nos adhérents. Chaque année, nous menons environ deux à trois nouveaux projets.

 

 

Comment se déroule un projet ?

 

Un projet s'initie au Caire par l'AHEED, qui le présente à l'équipe Projets de notre Association en établissant une définition des besoins à satisfaire et une description avec devis détaillé des travaux et/ou actions à réaliser. Le projet rendu cohérent, et surtout avec un objectif humanitaire, est proposé à un ou plusieurs donateurs.

 

Le projet ne peut démarrer que si l'AHEED nous donne l'assurance que le projet sera conduit à terme. Les fonds lui sont alors envoyés. En fin de réalisation, l'AHEED nous adresse un compte rendu à l'attention du donateur. Notre Association effectue régulièrement des contrôles sur place.

 

 

Nos projets en cours en janvier 2017 :

 

– Construction d'un nouveau bâtiment à l'école de Bani Hamadiat (gouvernorat d'Assiout)

 

Bani Mohamadiat_ecole actuelle_web

L'école actuelle très ancienne de Bani Mohamadiat

 

 

L'école actuelle est l'une des plus anciennes écoles gérées par l’AHEED (Association de la Haute Egypte pour l’Education et le Développement) dans l’agglomération villageoise de Bani Mohamadiat.

 

Afin de répondre aux exigences en termes de sécurité et de qualité environnementale de l’école, l’AHEED a élaboré le projet de construction d’un nouveau bâtiment.

 

Elle a également prévu d’y inclure une section Préparatoire pour répondre aux souhaits des parents d’élèves d’accompagner au plus loin les élèves dans leur cursus d'éducation.

 

L’école accueille actuellement 312 enfants de la maternelle à la primaire (2 classes de maternelle et 6 classes primaires – 39 enfants par classe en moyenne).Le bâtiment actuel, construit en 1963, est un petit bâtiment de 320 m2 au sol, composé d’un rez-de-chaussée et d’un étage; il est très vétuste et pose de nombreux problèmes notamment en terme de sécurité. De plus, les salles de classe sont trop petites, très dégradées et sombres.

 

Le nouveau bâtiment sera construit à côté du bâtiment actuel. Il aura une surface au sol de 550 m2 et sera composé à terme d'un rez-de-chaussée et de 3 étages.

 

La phase I du projet porte sur les fondations et le rez-de-chaussée du nouveau bâtiment.

 

Le rez-de-chaussée comprendra 2 salles de classe et 2 salles d’activité pour les enfants de maternelle. Il intègrera également une salle des professeurs, un bureau d'administration et un bureau pour le directeur de l'école ainsi que 4 toilettes pour le jardin d'enfants et une toilette pour les enseignants.

 

A terme, l’ancien bâtiment sera détruit pour aménager un grand espace de jeu pour les enfants.

 

La construction de ce  nouveau bâtiment permettra d’accueillir 450 élèves en incluant les classes Préparatoires (au lieu des 312 actuellement).

 

Le budget prévisionnel de la phase I est de 150 845 euros.

 

Nous sommes donc à la recherche de donateurs, particuliers et fondations, pour financer ce projet. Votre concours est le bienvenu !

 

 

– Améliorer la Santé et la Nutrition dans 10 écoles parallèles de Haute Egypte (gouvernorats d’Assiout et Sohag)

en partenariat avec la Fondation Bel 

 

Le but du projet est d'améliorer l'état de santé des élèves de 10 écoles parallèles gérées par l’association égyptienne AHEED dans les gouvernorats d'Assiout et de Sohag.

 

800 enfants très pauvres de 9 à 15 ans, principalement des filles, qui avaient échappé au système scolaire, suivent actuellement les cours de ces 10 écoles parallèles. Ils bénéficieront tous du programme Santé. Parmi eux, l’AHEED estime à 550 le nombre d’enfants qui devront bénéficier également du programme de Nutrition.

Leurs parents, familles et enseignants bénéficieront également des retombées de ce projet.

 

Le projet se développe pendant 6 mois de l'année scolaire 2016/2017, selon 2 axes principaux :

 

1er axe : Examen médical et Nutrition Scolaire

 

  • Un médecin traitant va visiter chacune des 10 écoles deux fois par an pour un examen général de tous les enfants, en début et en fin d’année scolaire. Il s'occupe de soigner les maladies simples, de découvrir au plus tôt les éventuelles maladies et de lutter contre la contamination et la propagation de ces maladies entre les élèves.
  • Analyses de sang pour tous les enfants, deux fois par an, pour déterminer les taux d`hémoglobine et d`anémie, afin de traiter les enfants qui souffrent de carence en fer.
  • Trois repas par semaine, chauds ou froids, seront offerts aux élèves des 10 écoles qui souffrent de malnutrition (550 enfants). Ces repas incluent des vitamines et des aliments qui aideront à combler les manques des repas pris par les enfants à la maison.

 

Ce projet étant mené pour la première fois dans ces écoles, pour la préparation et l’organisation de ces repas, le projet inclut la fourniture d’équipements de cuisine (four, réfrigérateur), d’ustensiles de cuisine ainsi que des tables et placards dans chacune des localisations des écoles parallèles.

 

 

2ème axe : Sensibilisation sanitaire : « Programme d'Enfant à Enfant »

 

Une aide matérielle ne suffit pas à elle seule à résoudre le problème sanitaire d'un village; elle doit être accompagnée par une formation pour éveiller les esprits, ouvrir les yeux et donner les moyens d'agir individuellement et communautairement.

C'est pourquoi le projet comprendra un ensemble d'activités de sensibilisation, non seulement pour les enfants, mais aussi pour les parents et les enseignants. En effet, ce programme s'appuie sur l'idée que les enfants possèdent des capacités qui leur permettent d'être des facteurs de changements dans la société, de jouer un rôle actif dans l'amélioration de leur santé, d’être des véritables « messagers de santé » pour leurs familles et leurs communautés.

 

 

 

 

 

 

Quelques exemples de nos projets réalisés :

 

Financement de bourses scolaires pour les enfants pauvres des écoles de Garagos et de Nagada (gouvernorat de Qena),

​Chaque année, nous réservons un montant de 20 000 € pour le soutien scolaire aux enfants pauvres de ces deux écoles.

 

Construction d'un nouveau bâtiment à l'école de Bani Ebeid (gouvernorat de Minya) ( phase I en 2015 et phase II en 2016)

 

Bani Ebeid phase II

Le nouveau bâtiment fin 2016 après la phase II des travaux

 

Le "village" de Bani Ebeid qui compte près de 36 000 habitants, se situe dans le gouvernorat de Minya en Haute-Egypte, à environ 35 km au sud de la ville de Minya.

 

 L'école de l'AHEED est la seule école du village à offrir une éducation et des activités en adéquation avec les droits de l'homme en général, et de la  femme en particulier, afin d’ouvrir les enfants à une vie en société sans sectarisme. 

 

En raison de l'accroissement du nombre d'enfants et donc du besoin d'augmenter le nombre de salles de classe de tous les niveaux (du jardin d'enfants à la 6ème primaire), les habitants de Bani Ebeid, très satisfaits de l’enseignement que dispense l’AHEED dans son école, lui ont demandé de doubler à terme le nombre de classes.

 

Le projet a donc consisté à créer un nouveau bâtiment pour accueillir les classes de maternelle (« jardin d’enfants ») et de nouvelles salles de classe primaires.

 

Eté 2015 : phase I : fondations et rez-de-chaussée

Le nouveau bâtiment construit durant l'été 2015, d’une surface de 274 m2, s’étend sur un seul niveau (rez-de-chaussée) mais sa structure en béton armé est conçue de manière à pouvoir supporter trois autres étages pour l'agrandissement ultérieur de l'école.

 

Il comprend deux salles de classes maternelles d'environ 40 m2, chacune pouvant accueillir une quarantaine d’enfants.

 

La cour, entourée d'une clôture en bois, est équipée de nombreux jeux de plein air : toboggans, balançoires et jeux de bascule.


 

Le 14 novembre 2015, dans le cadre du  voyage en Egypte organisé par notre Association.nous avons visité l'école de Bani Ebeid dont ce nouveau bâtiment qui accueillait au rez-de-chaussée le Jardin d'enfants

 

 

Eté 2016 : phase II : premier étage et structure second étage

 

Après les travaux, à la rentrée scolaire 2016/2017 :

– deux nouvelles classes maternelles de 1er niveau ont été installées au rez-de-chaussée pour accueillir 80 jeunes enfants de 4-5 ans (auparavant l’école n’accueillait que le 2ème niveau de maternelle – enfants de 5/6 ans),

– une nouvelle classe primaire a pu être doublée. Les deux classes sont installées au 1er étage.

 

Ainsi, avec la constrcution de ce nouveau bâtiment, l’école a pu accueillir 520 élèves (323 garçons, 197 filles) répartis en 12 classes, soit 206 enfants de plus qui ont pu bénéficier d'une éducation de qualité.

 

Ce projet Bani Ebeid a pu être en très grande partie financé par les Amis de la Haute Egypte grâce à la contribution de quatre fondations : la Fondation Blancmesnil , la Fondation Luciole , la Fondation AnBer et  la Fondation Air France.

 

Un grand remerciement à chacun des donateurs pour son soutien dans ce beau projet.

 

 

 Rénovation et agrandissement d’un dispensaire dans le village de Bayadeya 

 

Ce projet a été réalisé en partie grâce au soutien de la Fondation Luciole.

 

Bayadeya est un village pauvre d'environ 20 000 habitants situé dans le district de Mallawy à environ 45 km au sud de la ville de Minieh (elle-même située à environ 300 km au sud du Caire).

 

Le village souffre de la pollution de l'eau et de la pollution de l'air dues à la présence d’une usine de fabrication de briques rouges.

 

Le village ne ​dispose que d'une unité de santé construite en 1963. L’AHEED a créé un petit dispensaire près de l’école qu’elle gère dans ce village mais ce bâtiment était très petit et vétuste.

 

Le projet a donc consisté à rénover une ancienne clinique vétérinaire voisine, à l’agrandir d’un étage et à l’équiper en matériel médical afin de pouvoir offrir des soins de santé de meilleure qualité et plus variés aux habitants du village.

 

Après obtention du permis de construire par les autorités, les travaux ont pu commencer début décembre 2015 et se sont terminés en mars 2016 en ce qui concerne les travaux du bâtiment.

 

     
Avant les travaux   Après les travaux

 


 

Programme de nutrition et de santé pour 840 élèves de 12 écoles primaires les plus pauvres : projet en partenariat avec la Fondation Bel  ,

(projet reconduit sur 3 années scolaires)

 

La visite du directeur de Bel Egypte en avril 2010 :

 

   

 

 

Le déroulement du projet au cours de l'année scolaire 2011-2012 :

 

 

 

 

Alphabétisation et la formation de 350 jeunes filles et femmes dans 16 villages de la région de Sohag  : projet en partenariat avec la Fondation Orange  et  

 

  

 

Dans le cadre de ce projet, la Fondation Orange a commandé à l'agence Magnum un reportage en Haute-Egypte, sur les lieux du projet financé. La photographe Olivia Arthur a réalisé ce reportage dont sont extraites ces cinq très belles photos :

 

 

   


© Olivia Arthur/Magnum Photos pour la Fondation Orange

 

Création d'unités de suivi de crédits à Minia et Sohag, ainsi que la formation des équipes de suivi de crédits, de formateurs en artisanat et la formation de 2 000 bénéficiaires de microcrédits à la gestion dans les gouvernorats de Louxor/Qéna, Sohag, Assiout et Minya 

 

 

 

Rénovation de l'école de Boweit (gouvernorat d'Assiout)  

Ce projet a fait l'objet du rapport final :

1203E Renovation école Boweit_rapport final

 

 

Participation à la construction de l'école de Nag El Seyagh (près de Louxor) puis son aménagement : mobilier, matériel informatique, laboratoire et bibliothèque

 

 

 

Création d'un centre de documentation à l'école de Louxor et rénovation de celui d'une école gouvernementale de Louxor

 

   

 

Rénovation de l'école de Garagos (gouvernorat de Qena/Louxor)